La feuille de route

Print Friendly, PDF & Email

Pour l’enseignant(e) : des repères pour vivre la SSE avec sa classe

Voici quelques éléments pour vivre pleinement la SSE avec sa classe.

La SSE va se vivre en 3 temps :

Temps 1 – Semaine du 24 au 30 mai 2021 : découverte et sensibilisation

Ce premier temps est l’occasion pour les élèves d’observer leur pratique des écrans. En comptabilisant chaque jour de cette semaine leur temps passé devant des écrans, ils vont peut-être se découvrir une addiction, ils vont quantifier ce temps.

Des questionnements vont émerger : qu’est-ce que l’on ne fait pas / plus lorsque l’on regarde des écrans ? Pourrait-on se passer de ces écrans ? Connaissons-nous les effets produits par les abus d’écrans ?

On peut insister auprès des élèves sur le fait que le premier objectif du défi est de permettre à chacun de se rendre compte de l’emprise qu’ont les écrans sur notre vie de tous les jours. Il ne s’agit donc absolument pas de stigmatiser Internet ou les écrans.

Ce défi est une proposition, et non une obligation : chaque élève peut décider librement de sa participation ou non au défi.

Le projet est présenté aux parents, par exemple dans une lettre qui leur est adressée

Au cours de cette première semaine, ces outils de prévention peuvent être exploités en classe par l’enseignant(e) :

Les élèves peuvent également réagir en observant ces dessins (cliquer sur les images pour les agrandir) :

       

 

A la fin de cette première semaine, on comptabilise grâce aux grilles d’observation des élèves le temps consacré aux écrans : on réalise alors vraiment la place qu’ils occupent dans notre quotidien. A partir de ce constat, le défi est lancé !

Pour préparer la semaine qui suit, on peut dresser en classe la liste d’activités possibles qui pourront remplacer les temps consacrés habituellement aux écrans, à la maison, à l’école et au collège. Ces activités peuvent être notées en prévision dans le carnet de bord.

Temps 2 – Semaine du 31 mai au 6 juin 2021 : Semaine Sans Ecran

Passer 7 jours sans écran, c’est vivre une semaine pour apprivoiser ces écrans, pour moins les regarder, et peut-être plus du tout. Ce défi peut être présenté aux élèves comme un match où l’on gagne des points pour chaque effort réalisé.

Chaque jour de la semaine, les élèves remplissent leur grille de points ainsi que leur carnet de bord. Les impressions sont échangées quotidiennement, c’est l’occasion d’encourager les enfants en difficultés.

Pendant les échanges, on insiste sur les activités alternatives aux écrans : celles que l’on (re)découvre, celles qui permettent de vivre des moments riches et heureux en famille, celles qui favorisent le calme, le repos, … Et en classe ? Sans TBI, sans ordinateurs, sans tablettes, comment vivons les temps d’apprentissage / d’enseignement ? Peut-on apprendre sans écrans ? Peut-on enseigner sans écrans ?

Temps 3 – Semaine du 7 au 13 juin : Bilan et perspectives

La parole est donnée à tous : impressions, découvertes, difficultés, réussites, … Chacun doit pouvoir s’exprimer.

Les élèves comptabilisent leurs points, la classe également, on peut aussi calculer le score de l’établissement, cela permettra de se rendre compte de la réussite du défi.

Mais surtout, à l’issue de cette semaine sans écran, observons-nous des effets, des changements, de comportement ? On peut orienter le questionnement des élèves vers ces pistes : constatons-nous …

  • un meilleur sommeil ?
  • un temps plus long consacré à la lecture et aux devoirs ?
  • un temps plus long dédié au jeu et à la discussion en famille ?
  • une ambiance plus calme dans la cour de récréation / en classe ?
  • une meilleure attention en classe ?

La Semaine Sans Ecran doit être un tremplin pour une éducation aux médias dans sa classe et dans son établissement : donner les moyens aux élèves de gérer leurs temps d’écran, de s’initier à Internet, à la lecture (critique) d’image et de vidéos … Pour maitriser les écrans et en avoir un usage raisonné, il faut les apprivoiser, et pour cela il faut apprendre à les connaitre.

 

S’ils le souhaitent, élèves, enseignant(e)s et parents peuvent répondre anonymement à un petit questionnaire en ligne. Leurs participations à ces enquêtes permettra de mieux évaluer la réussite de cette Semaine Sans Ecran, d’observer ses effets, de prévoir des améliorations pour les futures éditions.

 

 

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer
%d blogueurs aiment cette page :